A la découverte de Notre-Dame-de-Grâce
 

021b

Tramway sur Girouard vers 1910 (Photo bibliothèque Fraser-Hickson)

ypelland@n-d-g.com

Dans un article qu’il écrivait pour le Nouveau Journal le 30 décembre 1961, l’écrivain Yves Thériault rappelle certains souvenirs de son enfance vécue à Notre-Dame-de-Grâce, au début du siècle : «L’ancien village se rattachait à la ville seulement par la rue Sherbrooke. La Côte Saint-Antoine était pavée, mais depuis peu. La rue Girouard n’était qu’un sentier et le tramway y grimpait sur un rail passant en plein champ. La Côte Saint-Luc était délicieuse, un chemin de campagne tortueux, bourré d’imprévus.

«Quant au boulevard Décarie, ce n’était qu’un chemin de terre montant de la rue Sherbrooke pour se rendre, assez péniblement d’ailleurs, jusqu’à Snowdon : [ soit la jonction actuelle du chemin de la Reine-Marie et du boulevard Décarie]. Pour aller de Snowdon à la chapelle du Frère André, le tramway, tout comme sur la rue Girouard, passait dans le champ, à côté du petit chemin étroit pompeusement baptisé Queen Mary Road.» 

Puis Yves Thériault nous raconte que lorsqu’il eut dix-sept ans, il reçut pour étrennes un magnifique traîneau sur lequel il glissait, heureux comme un roi, en compagnie d’une centaine d’enfants et d’adultes, sur l’éblouissante neige d’antan « dans la côte de Décarie-les-melons ! » Comme il le mentionne lui-même, « ce n’était pas un événement, mais c’était beau, et je m’en souviens encore ».

Oui, il se souvenait encore de tout cela en 1961, alors que tout était tellement changé, car de village et petite municipalité, Notre-Dame-de-Grâce s’était transformée en quartier d’une grande ville.

L’auteur d’Agaguk nous a confié ces souvenirs d’enfance 318 ans après l’arrivée au Canada, de Jean Descarries dit Le Houx, premier colon à s’établir sur une terre située au cœur de ce qui est devenu le quartier Notre-Dame-de-Grâce.

Découvrez l’histoire de ce quartier, offerte par Mme Annette Bleau pour le bénéfice de nos résidents et visiteurs.
Yvan Pelland, agent immobilier à Notre-Dame-de-Grâce
ypelland@n-d-g.com